Jérémy Le Piolet - Blog

The Expanse - Tome 1

J’ai découvert The Expanse via la série télévisée dérivée sur Sy-Fy (série rachetée et continuée depuis par Amazon) et, comme souvent lors d’adaptations, je me suis intéressé à la source. En l’occurence, The Expanse est une saga littéraire de plusieurs tomes, toujours en cours d’écriture, écrite par deux auteurs sous le pseudonyme de James S.A. Corey (Daniel Abraham et Ty Franck).

L’éveil du Léviathan en est le premier tome.

L’humanité a colonisé le système solaire. Jim Holden est second sur un transport de glace qui effectue la navette entre les anneaux de Saturne et les stations installées dans la Ceinture d’Astéroïdes. Quand il croise la route du Scopuli, un appareil à l’abandon, il se retrouve en possession d’un secret bien encombrant. Un secret pour lequel certains sont prêts à tuer. De son côté, l’inspecteur Miller recherche une jeune femme. Quand l’enquête le mène au Scopuli et à Holden, Miller comprend que cette jeune femme est peut-être la réponse à tout. S’il ne découvre pas rapidement qui a abandonné ce vaisseau, et pourquoi, le conflit latent entre le gouvernement de la Terre et les Rebelles risque de se réveiller.

Clairement, ce premier tome tape dans le mille et est une excellente surprise. Probablement une révolution mais un travail avant tout soigné et bien construit.

The Expanse, c’est d’abord son contexte géo-politique. Le système solaire est divisé en 3 factions :

  • la Terre, planète d’origine des humains et grande puissance qui croule nénamoins sous des problèmes de surpopulation et de pauvreté. A noter que les gouvernements semblent réunis sous une seule bannière, celle des nations unies.
  • Mars, colonisée par des terriens qui se sont ensuite rebellés contre la Terre pour devenir indépendant. Par un heureux hasard, un martien à découvert un moteur révolutionnaire permettant de pousser l’exploration du système solaire plus loin ce qui a conduit Mars et la Terre a trouver un compromis dans leur conflit et c’est désormais une guerre froide entre les deux puissances. Mars est militairement la plus anvancée, la Terre ayant néanmoins la force du nombre.
  • La Ceinture, à savoir tout ce qui est au-delà de Mars. Ce sont les prolétaires, les pauvres, le “tiers monde”. La plupart sont regroupés dans des stations spatiales et ont évolués au fil des générations : à vivre en gravité réduite, leur taille est plus grande, leurs os moins solides, etc. Ils travaillent principalement pour la Terre ou pour Mars, dans des mines, dans des transports de glace et toute sorte d’autres travails subalternes. Bien entendu, la révote gronde.

Loin de faire un simple “puissance gentille” vs “puissance méchante”, ce premier tome pose un context géo-politique beaucoup plus nuancé. Il y a des gentils et des méchants partout, les actes de violence gratuites sont opposés à des actes de bravoures où aucune des communautés ne prend vraiment l’avantage. Au contraire, quand tout pète (ça pète assez vite), chaque clan manoeuvre ses pions pour essayer de s’en sortir au mieux et c’est un jeu particulièrement intéressant. En cela, The Expanse propose un contexte assez intéressant.

Un autre point fort de ce tome est sa véracité scientifique. Je ne doute pas qu’un expert trouvera probablement à redire mais pour un néophyte comme moi, c’est particulièrement plaisant. Ici, pas de vaisseaux qui vont en hyper vitesse sans conséquences : aller vite implique d’augmenter la poussée et donc les G, ce qui n’est pas sans conséquences sur les passagers d’un tel vaisseau. Lors des sortis dans l’espace des personnages, il n’y a pas de bruit non plus, les voyages entre deux systèmes prennent des mois, etc. : c’est soigné et on est à des années lumières de science fiction grand publix classique (coucou Star-Wars). Ici, c’est de la hard science tout du long, ça change.

L’histoire quant à elle est découpée en deux parties : on suit d’abord Holden, capitaine en second d’un transporteur de glace, qui se retrouve avec une petite équipe dans une navette de sauvetage après l’explosion de leur vaisseau. La petite équipe va se rendre compte qu’elle s’est retrouvée au coeur d’un complot et Holden va mettre le feu aux poudres à tous le système solaire en essayant de retrouver les coupables.

En parallèle, on suit Miller, un inspecteur sur une station spatiale ceinturienne. Ce dernier est chargé de retrouver discrètement la fille d’un riche industriel portée disparue. Mais assez vite, lui aussi va se rendre compte qu’il y a anguille sous roche et ses investigations vont le mener sur le chemin d’Holden.

On démarre ainsi sur un thriller spatial, l’histoire se dérouland au fur et à mesure et les rebondissements arrivant au fil des chapitres, toujours bien vus et jamais exagérés. Chaque avancée, chaque rebondissement est bien vu et fait progresser l’histoire intelligemment, sans jamais prendre le lecteur pour un imbécile pour l’amener sur un chemin qu’on aurait pu imaginer au départ.

On pourra reprocher quelques lenteures par moment et des points pas toujours clairs parfois, surtout au début : on rentre dans le vif du sujet, on peut assez vite se perdre dans les personnages et lieux au début. Rien de rédhibitoire néanmoins, le plaisir l’emportant sur le reste.

C’est donc une très bonne surprise que ce premier tome. Un univers riche, bien pensé, crédible et une histoire vraiment intéressante, qui donne envie d’explorer ce monde et d’en découvrir la suite ! Pas une révolution pour la science-fiction mais un travail plaisant et bien fait, parfait comme divertissement.

Couverture de The Expanse - Tome 1 - L'éveil du Léviathan

The Expanse - Tome 1

Dernière note : pour ceux qui auraient vu la série Tv, ce tome couvre la saison 1 et la première moitié de la seconde. Néanmoins, la série Tv apporte en avance des intrigues issues du Tome 2 (le personnage d’Avasarala par exemple) et ça peut se révéler un peu frustrant si vous venez de la série Tv.